Généalogie

   
  Famille Moroni
 
   
  Originaire de Milan et de vieille noblesse, la famille MORONI trouve ses racines au Moyen-âge, elle est déjà citée en 936.

Un Moronus apparaît aussi dans les actes notariés de la commune de Milan en 1147.

La légende raconte qu’un chevalier de cette famille ramena des croisades un rameau de mûrier pour l’élevage du ver à soie qui en Lombardie se nomme "MORONE". Cela donnera le nom à la famille et ornera son blason .

La sépulture des Morone qui après 1550 deviendra Moroni se trouvait dans l’église Santa Maria della Scala à Milan, elle dut être transférée en l’église St Fedele de Milan lors de la construction du théatre de la Scala.

Cette illustre famille, dévouée à la Seigneurie des Sforza pendant de nombreuses années, compte parmi elle des personnages importants qui contribuèrent à l’histoire du duché de Milan aussi bien dans le domaine politique, militaire ou religieux.

Ils seront ambassadeurs, chanceliers ou conseillers, comtes, ducs ou marquis, mais aussi cardinal et évêque.

Nommé cardinal en 1542, Giovanni MORONE est nonce apostolique à la cour de Prusse et participa en 1545 au concile de Trente.

L’apogée de cette influente famille se situe au 16 ème siècle avec Girolano Morone qui est Grand Chancelier auprès de Francesco II Maria Sforza , duc de Milan.
Cardinal Morone
Il sera un acteur important dans la lutte de la Lombardie contre la conquête d’abord française puis espagnole dirigée par Charles Quint ( Charles V) alors roi d’Espagne .

Francesco II Sforza Nommé Gouverneur de Milan en 1521 puis Grand Chancelier en 1522, Girolano Morone négocie en 1524, la reddition de la ville de Milan avec le roi de France. Après la défaite des français à Pavie face à l’armée espagnole où François 1er, est fait prisonnier, Girolano veut alors unir sous la tutelle du Pape les états de Venise, Gênes, Florence, Milan,….. pour chasser les espagnols d’Italie.

Il sera dénoncé, arrêté à Novara puis emprisonné pour trahison.

Ses enfants vendront tous leurs biens et titres de noblesse pour payer la rançon de 20.000 ducats nécessaire à la libération de leur père.

La famille Moroni est alors ruinée, sans bien ni argent elle fuit Milan vers 1550 où la peste sévit de nouveau.

Il semble que son fils Antony et ses enfants soient venus dans leur maison à Arola qui est sous la protection de l’évêque de Novara, via del Cantone, à côté de la chapelle qu’il fit construire.
Francesco II Sforza

Cette grande maison existe toujours avec son immense porche et ses peintures en trompe-l’œil.

Antony Moroni est cité dans l’acte de décès de son petit-fils Antonio (†1638) qui est le premier Moroni né et marié à Arola.

Au cours des siècles, la famille Moroni s’établira à Arola, une branche de la famille ira habiter au 10 Via Orta.

Aujourd’hui encore la famille Moroni est présente à Arola , ils sont tous descendants de ce couple Antony Moroni et Francesca Berzia venu à Arola vers 1550.

Au siècle dernier, à l’emplacement du terrain de sport actuel, sur cette ancienne propriété des Moroni étaient encore planté des mûriers pour l’élevage des vers à soie. Cela était sûrement une réminiscence de ce lointain passé.

Maison Moroni Chapelle Moroni
 

Pour retrouver la généalogie complète de la Famille Moroni

Etude historique réalisée par Lorédane DEMONT

Conception & Design: A.Perelli | Copyright © 2010 - Arola-Village - Tous droits réservés | Mentions légales | Flux RSS | Nous contacter  E-mail