HomeHome Sito in ItalianoItaliano

Arola

Vous êtes ici >Histoire >Histoires civiles >Le Circolo
 
Blason Arola   Le printemps 2012 fut propice à la rénovation du "Cercle vinicole de Arola". Grâce au travail des sociétaires, tout a été changé, du sol au plafond, le bar, les peintures, la décoration, même la couleur de la façade!

Cette renaissance, cette nouvelle jeunesse pour l'établissement plus que centenaire est l'occasion de raconter son histoire.
 
 
Le "Circolo"

Le " Circolo " est une institution très ancienne, spécifique à l'Italie, dont l'origine remonte à la fin du 19ème siècle.

Il était avant tout local implanté dans les campagnes, les zones les plus pauvres, avec dans ses statuts un volet social; l'assistance aux familles les plus démunies, le "secours mutuel".

Souvent, c'était une simple salle où les hommes du village se réunissaient le soir autour d'un verre de vin après une journée passée aux champs.

Après la première guerre mondiale, voulu par Mussolini en avril 1925, " l'Opera Nazionale Dopolavoro ", appelé plus communément le "Dopolavoro", remplacera le " Circolo " primitif. Cette association, créée par le régime fasciste, a pour objectif de s'occuper du temps libre des travailleurs. Par ses statuts elle:

... " Soigne l'élévation morale et physique du peuple à travers le sport, le tourisme, la culture populaire,
l'assistance sociale, la santé et l'hygiène, le perfectionnement professionnel " ...

Le " Dopolavoro ", deviendra alors un lieu de propagande permettant au régime fasciste de pénétrer le tissu social en profondeur réduisant ainsi l'espace de manœuvre à l'opposition au régime. Ce programme était surtout destiné à l'environnement urbain et industriel, à partir de 1929, le " Dopolavoro Agricole " se développera avec pour finalité de:

… " Ne pas distraire les paysans de la terre " …

Un programme spécial sera même créé pour les femmes avec des cours de premier secours, d'hygiène et d'économie domestique.

La plupart des " Dopolavoro " resteront à l'échelon local comme celui d'Arola ou de Brolo, d'autres prendront une dimension nationale tel le " Dopolavoro Ferroviario " qui en 1935 regroupait déjà 273 sièges locaux et 135.000 sociétaires.

En 1945, l'E.N.A.L (Ente Nazionale Assistenza Lavoratori) est créé en subtitution de " l'Opera Nazionale Dopolavoro " dissout à la chute du régime fasciste. Cet organisme proposait:

… " de promouvoir l'emploi des heures libres des travailleurs "…

avec différentes initiatives telles que, cantines, ventes de denrées alimentaires, séjours pour les travailleurs ou colonie pour leurs enfants,... Il y avait également un volet culturel comme la promotion des fêtes folkloriques, les championnats sportifs et les concours musicaux.

Aujourd'hui, le " Dopolavoro " a perdu l'esprit mutualiste des premiers jours mais il reste encore ce lieu de rencontre convivial où jeunes et moins jeunes se retrouvent après leur journée de travail.

Même si la majorité de ces établissements ont gardé dans leur raison sociale le terme "Dopolavoro", le langage populaire parle toujours du " Circolo ".

 
Le "Circolo" de Arola

Circolo

Ancien local du " Circolo " de Arola
Précurseur en son domaine, le " Circolo di Arola " fut fondé en 1870 par ses habitants, son siège social était Place du four.

Il aurait regroupé diverses "Sociétés à but non lucratif d'utilité sociale", à l'origine son appelation était:

"Circolo Vinicolo, Società Operaia di Mutuo Soccorso" (1)

Sur la façade du bâtiment, Place du Four, on peut encore lire sur l'enseigne d'origine,

…… DOPOLAVORO AROLESE
…… Fondazione 1870

Enseigne du Circolo

L'enseigne de l'ancien " Circolo " Place du Four
Fondée le 18 Avril 1886 par Giuseppe Perelli, la "Società Operaia di Mutuo Soccorso" était une association ouverte à tous les habitants d'Arola, ouvriers, artistes, commerçants, paysans,... afin de leurs venir en "aide en cas de difficultés", outre le secours mutuel son but était aussi l'instruction et la moralité des sociétaires.   (Voir les statuts)

Moyennant une taxe d'entrée de 5 à 15 Lires ( en fonction de l'age ) et une cotisation mensuelle de 50 centimes, le sociétaire était assuré de recevoir une indemnité en cas de maladie ou d'accident du travail. En ces temps où l'assurance n'existait pas ou était d'un coût prohibitif, c'était en quelque sorte le moyen qu'avaient imaginé les sociétaires pour se prémunir en cas de jours difficiles. L'association fonctionnera jusqu'en 1930.

C'est alors que le "Circolo" adhère à l'Opera Nazionale Dopolavoro puis en 1937 au G.I.L (Gioventù Italiana del Littorio), une organisation dont le but était d'accroitre la préparation spirituelle, sportive et militaire des jeunes italiens fondé sur l'idéologie du régime fasciste.
L'entrée du " Circolo " se trouvait au n°12 Via del Portico, un porche de brique surmonté d'une l'enseigne marquée en rouge sur fond blanc " Dopolavoro Arolese ".

On accédait au premier étage par un escalier de bois fort raide où se trouvait le " Circolo ", une fenêtre donnait sur la Place du four.

Entrée du Circolo

On peut y lire " DOPOLAVORO AROLESE "

Après la seconde guerre mondiale et la dissolution de " l'Opera Nazionale Dopolavoro ", le "Dopolavoro Arolese" reprendra son appelation initiale "Circolo Arolese".

En 1946 il adhére à l'E.N.A.L. (Ente Nazionale Assistenza Lavoratori), son siège social est transféré sur son lieu actuel à côté de la "Place Tripoli". Plus grand, plus commode d'accès, il sera au fil des années agrandit, modernisé, il avait même son jeu de boule ombragé qui sera démoli au profit de l'agrandissement de la "Place Tripoli". Une terrasse fut alors construite, bien agréable en été, que l'on connait aujourd'hui.
Entrée du Circolo

L'entrée du " Circolo " en 1870

En 1980, le "Circolo" est affilié à l'A.R.C.I (Associazione Ricreativa e Culturale Italiana), une association de promotion sociale fondée sur le mutalisme et la solidarité italienne.

Mais le 17 janvier 1983 le " Circolo " était en feu!!

Voici l'histoire de l'incendie que m'a raconté Robert P. témoin du drame.
 
L'incendie du " Circolo " de Arola

... Le Lundi 17 janvier 1983, vers quatre heures du matin, deux habitants de Arola, Livio Testoni et Carlo Tonetti alertaient la population,

le Cercle de Arola est en feu!!

L'épaisse fumée qui s'échappait du bâtiment fit bientôt place à des flammes qui commencèrent à menacer les maisons environnantes.

Aussitôt des volontaires cherchèrent à circonscrire l'incendie malgré le danger constitué par une bouteille de gaz qui était dans le local en feu et qui risquait d'exploser à tout moment.

Par miracle, elle n'était pas fermée et seul l'écran de la télévision explosa, créant un début de panique.

L'enquête révèlera que l'incendie aurait été provoqué par le mégot d'un fumeur, qui, passant par un trou du plancher, serait tombé dans la cave et aurait couvé jusqu'au matin.

Cette hypothèse me rappelle une anecdote. Un soir de juillet 1981, j'étais au cercle, environné de joueurs de " scoppa " et de " tre sette ", soudain mon regard fut attiré par une minuscule souris qui passait sa tête par le trou d'un nœud de parquet. Entrée du Circolo

Quelques semaines après l'incendie la glycine refleurira

Entrée du Circolo

Le "Circolo" après l'incendie

Indigné d'un tel sans-gêne, je me muni d'un bouchon de liège et j'obturai cette ouverture.

En plus des dégâts matériels causés au bâtiment par le feu, on déplora la perte du fanion du cercle qui, parait-il, était brodé avec du fil d'or, ainsi que le cadre dans lequel étaient inscrits les noms des anciens sociétaires.

Un aigle empaillé, tué au début du siècle et dont la queue avait déjà été roussie par les partisans, a aussi disparu dans les flammes.

De plus, cet incendie a malheureusement fait une victime, un cochon, parqué à proximité, a contracté une bronchite causée par le chaud et froid. On a dû l'abattre!! ...



Entièrement détruit, une souscription sera ouverte et grâce à la générosité des donateurs, tel le "Phénix" le " Circolo " d'Arola sera reconstruit le 25 avril 1985.

Même si le " Circolo " de Arola à perdu aujourd'hui son côté social, l'activité culturelle subsiste à travers les randonnées, des expositions ou des activitées mises en place pour les enfants. Cependent il reste ce lieu simple et convivial ouvert à tous où l'on se retrouve entre voisins, entre amis avec son bar, sa grande et confortable salle multi-usages et sa terrasse estivale.

Comme au premier jour, il est administré par un Président, un Secrétaire et un Trésorier,.... tous élus par les 80 sociétaires.

On prête longue vie à cet établissement et bientôt nous célébrerons ses 150 ans.

(1) Cercle Vinicole, Société Ouvrière de Secours Mutuel.

Conception & Design: A.Perelli | Copyright © - Arola-Village - Tous droits réservés | Mentions légales | Flux RSS | Nous contacter  E-mail